PROBLÉMATIQUES

SPORTS EXTRÊMES

RECORD DU MONDE DE VITESSE EN VTT D’ERIC BARONE – ANNÉE 2013

Retrouver la confiance, l’engagement et son meilleur niveau, 11 ans après une chute gravissime.

Problématique : Il aura fallu 10 ans à Eric BARONE pour remonter sur un vélo ! Il a dû se reconstruire progressivement au fil des ans, jusqu’à vouloir retrouver les sommets, et quels sommets avec la piste mythique de KL des Arcs en Savoie. La technique a souvent rejoint

l’émotionnel dans ses derniers retranchements pour faire naître des solutions innovantes et au final à la fois performantes et rassurantes.

Solution apportée : Le travail a porté à la fois sur une approche aérodynamique nouvelle avec des ailerons de nouvelle génération, et sur le management de l’ingénierie du projet aux côtés d’Eric BARONE et Mathias BIARD. Cette technique exploite un savoir-faire issu de la voile et

des doubles profils semi-rigides. Le résultat : des appendices mobiles, légers, faciles à mettre en œuvre et à retirer entre chaque rotation d’hélicoptère, et une sécurité totale en cas de chute !

Le record n’est pas tombé cette année, faute de disponibilité suffisante de la piste due à de très mauvaises conditions météo. Avec 217,30Km/h,

Eric BARONE ne décroche pas son record absolu de 222,22Km/h, mais établit une nouvelle marque sur un vélo de série.

Voir la vidéo >

logo-barone

RECORD DU MONDE DE VITESSE EN VTT D’ERIC BARONE – ANNÉE 2000

Problématique : Record du monde de vitesse en VTT d’Eric BARONE : 222Km/h en 2000 Station des Arcs (photos Barone record et banc d’essais). Malgré l’implication totale d’un grand champion de descente en VTT, la difficulté d’un tel projet réside dans la nécessité d’être compétitif le jour J sans pouvoir réaliser d’essais préalable tant les conditions requises sont complexes et rares, par la combinaison de contraintes climatiques et organisationnelles.

Solution apportée : Dans le cadre du projet il a fallu travailler sur l’ensemble pilote-machine en apportant : des avancées technologiques sur la machine de course par le développement d’une solution de carénage profilé et d’une suspension performante, des simulations en soufflerie permettant d’affiner la performance par le travail sur le positionnement du pilote dans ses moindres détails.

Le record a été obtenu lors du premier départ réalisé au plus haut de la piste, comme le font les K-Listes à ski pour atteindre quelques 250Km/h.

SNOWBOARD À GRANDE VITESSE, AVEC EDMOND PLAWCZYK, RECORDMAN DU MONDE 1997

Comme pour un certain Eric Barone, Edmond Plawczyk a dû retrouver la confiance, l’engagement et la performance après 15 ans d’absence des pistes.

Problématique :  En 1997, Edmond Plawczyk établissait un nouveau record du monde de vitesse en snowboard avec 190Km/h. En février 2013, 2 mois avant son retour sur les pistes de Kilomètre Lancé avec la Barone Speed Week, la rencontre d’Edmond dans la soufflerie S10 de St Cyr L’Ecole a été le point de départ d’une petite révolution…

Solution apportée : En quelques heures de “défrichage” aérodynamique en soufflerie, son coefficient de traînée dans l’air passait d’un S.Cx de quelques 0.18 à 0.12 ! Soit 30% de gain. C’était le démarrage d’un « relooking » complet. Avec pour mot d’ordre performance et sécurité : le casque a été remplacé par ce qui existe de mieux en MotoGP avec un profilage spécifique, les jambes ont été profilées tout en respectant les contraintes en conduite de courbe et en cas de chute, la combinaison a été repensée avec notre partenaire, comme la planche (206cm !), nouvellement conçue par le meilleur technicien mondial actuel (nombreux titres olympiques et mondiaux), des ailerons fixes de pilotage ont été ajoutés aux bras. Malgré les mauvaises conditions des pistes cette saison, 8 runs ont permis à Edmond d’établir la meilleure performance Suisse à 3 reprises avec 165Km/h et une immense facilité. La confiance, l’engagement et la performance sont à nouveau là, la première étape est franchie avec succès. Tout est prêt pour passer les 202Km/h du record actuel en 2014 !

Voir la vidéo >

OPTIMISER LE PROFIL DES PISTES DE KILOMÈTRE LANCÉ

Partenaire ECARTIP / ATLAS3D

Problématique : La préparation d’une piste de KL est un travail long, technique et répétitif après chaque chute de neige abondante. A haute vitesse, le profil de piste doit être le plus régulier possible pour limiter les risques et les pertes d’énergie : compressions, perte de position aérodynamique, inflexion de trajectoire et risque de chute. Obtenir un profil de piste optimal est un gage de sécurité, performance et permet de faire des simulations de calcul des performances

Solution apportée : Le monde des Travaux Publics est rompu au traçage de routes dont la régularité est maîtrisée au centimètre. Dans le cadre de l’évènement de la Barone Speed Week dont la première édition s’est tenue aux Arcs en Avril 2013, la société ECARTIP / ATLAS3D est devenue partenaire pour mettre en œuvre à nos côtés cette technique de traçage topographique.

Le travail de réflexion propre aux contraintes de la piste de KL a abouti à une application efficace. A partir d’un relevé topographique de la piste à l’état « dégrossi » par les dameuses, d’un lissage de ce relevé, le pilote de la dameuse a pu aidé à fournir une piste « parfaite ». La courbe optimale a été alors en réel sur le terrain et exploitable dans un simulateur de calcul de vitesse des performers.

INITIER UNE RUPTURE TECHNOLOGIQUE DANS LE MONDE DE LA VITESSE À LA VOILE

Brevet au sein de l’association Voiletec, prototypages et essais

Problématique : les profils historiques de voile utilisés en vitesse sont dits minces, très instables aérodynamiquement et peu performants à l’époque. L’idée générale a été d’associer la logique aéronautique d’une aile à un profil qui doit avoir la caractéristique de se déformer en permanence pour s’adapter aux variations de vent et d’angle d’attaque de bas en haut du gréement.

Solution apportée : en travaillant sur la réalisation d’une aile double constituée de deux ailes minces solidaires au niveau du guindant, mais totalement dissociées au niveau des bords de chute, nous avons pu obtenir un profil épais variable et auto-adaptatif de bas en haut du mât. Le gréement ainsi obtenu a montré des performances en vitesse pure tout en conservant une excellente maniabilité dans toutes les conditions de navigation. La poursuite du projet avec les grands fabricants de voiles reste d’actualité.

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text.

Start typing and press Enter to search