PROBLÉMATIQUES

PROTÉGER / SE PROTÉGER

pb-ref10-structureslegeres

 

SE PROTÉGER PAR DES STRUCTURES LÉGÈRES

Problématique : le milieu maritime est reconnu pour son savoir-faire dans l’art du « rigging », haubanage des gréements, permettant de monter des structures imposantes à partir de simples câbles et espars assemblés. Se protéger des intempéries est une problématique incontournable de la construction et réparation navale. La difficulté est de pouvoir proposer une prestation conforme aux attentes, voire au-delà des pratiques historiques.

Solution apportée : il a fallu développer des solutions par câblage haubané en les associant à du film thermorétractable. Ce type de solutions légères mais complexes. Les mises en situations pré-dimensionnées par le calcul ont permis de répondre de façon fiable aux cahiers des charges les plus exigeants.

DÉCONSTRUCTION DE BÂTIMENT INCENDIÉ EN MILIEU URBAIN

La problématique : en centre ville de Nice, un ancien bâtiment brûlé et amianté a dû être démoli et évacué pour céder la place à un vaste programme immobilier. La situation intra-urbaine du site, à quelques mètres de la fameuse promenade des anglais, a imposé un maximum de précautions.

Solution apportée : le bâtiment a été entièrement couvert par une structure échafaudée et bâchée. La déconstruction a été réalisée en plusieurs phases par des engins, entrant à l’intérieur même de la structure de confinement.

ETANCHÉITÉ PALAIS DES FESTIVALS DE CANNES

Problématique : lors de grands travaux de réaménagement du Palais, des problèmes d’étanchéité sont apparus dans les parties supérieures de l’édifice en cours de chantier. L’eau ruisselait en de nombreux points du niveau inférieur. La demande du client était de lui apporter dans des délais très courts une solution pérenne pour la durée des travaux.

Solution apportée : en étroite collaboration avec le Maître d’Ouvrage et le Maître d’Oeuvre, il a fallu mettre en place une structure de bâches sur câbles permettant l’évacuation des eaux de ruissellement vers l’extérieur de la zone à protéger. Un point dur technique a été le traitement spécifique des très nombreux piliers porteurs en IPN traversant les bâches. L’exposition aux entrées d’air maritime a imposé une vigilance particulière sur la mise en œuvre.

pb-ref9-gymnase

 

GYMNASE AMIANTÉ INCENDIÉ EN LORRAINE

Problématique :  Lors des incendies, une problématique récurrente est la dissémination des poussières pendant l’incendie et son extinction par les services des pompiers. En cas de présence d’amiante, le site peut se retrouver entièrement contaminé après le sinistre. Dans le cas de ce gymnase situé en ville, il a été nécessaire de confiner le gymnase afin de protéger l’environnement immédiat et permettre les travaux de décontamination dans les règles de l’art.

Solution apportée : La principale difficulté était que la zone était rendue inaccessible du fait de l’encombrement et de l’omniprésence de poussières et de matériaux amiantés. Il a fallu mettre en œuvre une solution de toitures légères grutables et fixées sur les murs latéraux restant en place. Sur la base de notes de calcul de descente de charge sur les ancrages, des structures de poutres filmées ont été assemblées au sol puis levées et mises en place. L’accès a été possible par nacelles positionnées à l’extérieur du bâtiment.

REMPLACEMENT DE PEAU COMPOSITE EN BÂTIMENT RÉACTEUR DE CENTRALE NUCLÉAIRE

La problématique : la face intérieure d’un bâtiment réacteur (BR) est couverte d’une résine de protection très haute résistance dont la qualité et l’efficacité sont régulièrement contrôlées par les autorités de sûreté nucléaire. Pendant certains arrêts de tranche programmés, les portions de revêtement le nécessitant sont refaites par sablage puis application de résine. La poussière émise pendant ces phases de travaux de sablage doit être parfaitement contrôlée sans aucune émission en dehors du confinement dans le BR. Autre particularité, au démontage du confinement, les poussières emprisonnées ne doivent pas être libérées.

Solution apportée : la mise en place d’un confinement thermoplastique a apporté la fiabilité attendue pour étancher le volume. En phase de démontage, la structure échafaudée support étant préalablement déposée, l’accès à l’enveloppe de confinement est rendue impossible. Il a fallu mettre en œuvre une procédure de découpe progressive de la face principale du confinement au niveau supérieur par bandes verticales depuis la passerelle.

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text.

Start typing and press Enter to search